Le transport

Faciliter la prise des transports en commun





Notre ville doit agir pour utiliser les transports en commun :

Notre ville souffre aujourd'hui d'une offre de transports en commun inadaptée à sa situation. Les liaisons vers Lyon sont nettement insuffisantes, certaines parties de la ville ne sont pas desservies....

Il faut revoir la fréquence des trains et des bus dont le trajet n’est pas préférable à la voiture. Agir pour favoriser au maximum l’usage de modes de transport doux, en rendant notamment la ville accueillante et accessible aux personnes se déplaçant à vélo ou à pied. Certains axes doivent être réaménagés pour devenir de véritables « axes verts », faisant la transition entre la ville et la nature et rendant la route plus accessible aux modes de déplacement doux.

  • Un RER SUD, rive droite du Rhône, avec cadencement adapté pour les usagers allant à Lyon et allégeant la circulation, Nous le proposions dès 2008 et cette initiative est plus que jamais d'actualité. Il s'agit d'utiliser la ligne de train de la rive droite du Rhône pour faire passer des TER qui partiraient de Condrieu jusqu'à Lyon, avec un cadencement toutes les 15 à 20 minutes en heures de pointe. Aucun investissement lourd n’est nécessaire et sa mise en œuvre peut être rapide avec de la volonté politique. C'est pour nous la seule alternative crédible à l'utilisation de la voiture.
    Elle permettra d'alléger significativement la circulation, réduire la pollution et améliorer le quotidien de milliers de personnes qui doivent se rendre à Lyon pour travailler.
    Nous serons à l’origine d’un collectif de maires du sud de Lyon qui ira négocier avec la Région la création de ce nouveau service. Les Grignerots pourront ainsi disposer d'un vrai service de transports en commun pour éviter de perdre du temps, de l'argent et de l'énergie avec leur voiture.




  • Créer une navette locale pour les zones non desservies par les TCL ainsi que la gare, Afin de permettre le meilleur accès à ce RER et éviter de prendre la voiture, même pour se rendre à la gare, nous proposons de créer une navette locale, qui passera par les zones non desservies par les TCL (Hauts de Grigny, Charmes, Croix des Rampeaux...) qui acheminera les Grignerots directement à l’accès aux lignes actuelles des TCL ainsi qu’à la gare SNCF de Grigny.

Un ticket unique de transport train/bus négocié avec les différents acteurs.



Pour compléter efficacement la carte OùRA, nous entrerons en négociation avec les différents acteurs dans le domaine des transports (SNCF, TCL, Département, Région...) pour mettre en place un ticket unique de transport train/TCL. Ainsi, les Grignerots pourront bénéficier d’un temps de trajet réduit par rapport au bus et un tarif plus avantageux que la prise de plusieurs titres de transports séparés.


Les Axes verts, sublimer la ville





Notre ville doit mettre en valeur des zones mêlant l’humain et la nature : Entrer dans une nouvelle ère pour les transports à Grigny, c’est aussi revoir certains axes, les entrées de la ville notamment, pour faire une réelle transition entre la nature et la ville, mêler l’humain à la nature.


  • Certaines routes doivent être aménagées pour devenir une transition entre la nature et la ville et permettre la coexistence de modes de transports, routiers et doux.
    Le réaménagement d’axes dans notre ville permettra à chacun de se réapproprier l’usage de la route : laisser la place à de vraies pistes cyclables sécurisées sur les trottoirs, pour permettre aux familles de pouvoir les utiliser avec de jeunes enfants en toute sécurité, et ainsi favoriser l’usage des modes de déplacement doux dès le plus jeune âge. La création de nouveaux ronds-points permettra de réduire la vitesse des automobilistes sans gêner la circulation et en apportant un caractère paysagé.



  • Les chemins des bords du Rhône seront davantage valorisés pour les piétons et les vélos. Pour parfaire ce dispositif, des venelles seront créées entre les axes verts, les chemins de proximité et les bords du Rhône. Nous militerons pour le passage de la via-rhôna sur Grigny, en bordure des coteaux du Lyonnais, elle permettra le développement d’un tourisme nouveau et écologique. Avec le SMIRIL, nous poursuivrons l’aménagement des bords du Rhône et la construction d’un port de plaisance dans le cadre de Rhône-Rotonde. Chacun pourra profiter de balades loisirs dans la nature et réinvestir les rives du fleuve.

Favoriser les déplacements sans voiture





Une ville durable doit inciter ses habitants à utiliser les modes de déplacement doux : En encourageant les alternatives à la voiture pour les déplacements locaux. Pour cela, il faut permettre l’utilisation des deux roues (vélo, rollers, trottinette…) par les adultes, mais également en famille.


  • Etendre et sécuriser les pistes cyclables, créer des portiques pour vélo et permettre enfin aux familles de se déplacer à bicyclette.
    Nous tenterons de les généraliser sur des espaces sécurisés. Cela passe également par l’installation de portiques pour garer son vélo à proximité des zones commerciales, notamment en centre-ville, à proximité des bords du Rhône, des écoles.
  • Relancer et développer le recours au pédibus pour que les enfants se rendent à l’école à pied en toute sécurité.
    Nous relancerons sans attendre le Pédibus pour favoriser les déplacements vers les écoles à pied. Avec l’aide de la police municipale, nous sensibiliserons les enfants à mieux se déplacer et à respecter l’environnement.

Grigny ensemble a toujours été force de propositions, cliquez pour voir nos projets en 2008