Services à la population

A chaque élection les rumeurs les plus folles circulent, l'une est régulière et certainement la plus loufoque : « Si Xavier ODO est élu, bon nombre de services seront supprimés. » Rumeur infondée et totalement idiote, notre programme de 2008 le démontre bien. Certaines de nos idées ont suivi un vrai chemin, comme la création d’un centre de santé qui a été reprise et qui permet au Maire actuel d’avoir une proposition phare pour la prochaine campagne. Projet bien insuffisant au regard de notre proposition initiale, l’original est toujours plus attrayant que la copie... Vous avez ci-dessous nos propositions de 2008.
Les services de proximité rendus à la population doivent permettre de mieux vivre, de compenser les difficultés de la vie, d’aider les personnes, les familles, de favoriser l’accès aux soins, à la culture, au sport et aux loisirs.

Les services aux plus jeunes :


Parce que la vie évolue, les besoins de garde d’enfants sont divers : horaires décalés, activités en dehors des horaires de travail. Nous devons créer de nouvelles formes de gardes d’enfants, voire innover : de nouvelles places en crèche, de nouveaux horaires et des accueils le soir. Peu d’innovations significatives ont été faites depuis 2008, 15 places de plus ont été créées, une avancée.

Les services aux anciens :


Il faut une évolution de l’aide aux personnes âgées. En plus du repas à domicile et du repas de Noël, nous devons proposer une aide aux services et aux petits travaux. Parce que beaucoup d’anciens sont vulnérables, nous devons les aider et favoriser le lien intergénérationnel. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

Les services pour tous :


L’ouverture d’une annexe de la mairie aux Arboras, dans l’ancien dispensaire, redonnera de la vie au quartier.
Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

La négociation du renforcement du service postal par l’ouverture d’une annexe de la Poste aux Arboras sera utile.
Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

La création d’une salle de vie du quartier sera vecteur de rapprochement dans les cités. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008, sauf au Vallon avec l’ouverture d’une salle de rencontre.

La création d’un grand service public à la personne :


Qui regroupera le social, le logement, la petite enfance, les personnes âgées et l’aide à l’emploi. Il sera fédérateur des services sociaux et dynamisera l’aide de proximité. La création d’un nouvel espace (Agora) pour le centre social et l’école de musique apportera une meilleure ergonomie aux services fournis, mais pas de services supplémentaires significatifs.

Lancement d’un plan handicap :


A partir d’un diagnostic partagé, établi sur une base objective avec les partenaires du secteur, nous lancerons un plan pluriannuel permettant que tous les lieux et tous les services soient accessibles et utilisables par les handicapés. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

Création d’un guichet unique :


Pour répondre aux questions administratives, sociales, fiscales et techniques. Une aide aux démarches envers les administrations, les services publics, les impôts, les services de santé. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.



Renégociation des horaires d’ouverture au public des services municipaux :


Ouverture de la médiathèque et de la m@ison durant les vacances scolaires. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.



Négociation pour l’ouverture de la déchetterie le dimanche. Fait par le Grand Lyon
Bref, des services publics ouverts à des heures plus en relation avec la vie moderne. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

Notre ambition pour un grand service de santé et un espace intergénérationnel en 2008 :
le pôle HAME (Habitat, Associatif, Médical et Enfance)


L’apport de population nouvelle, le vieillissement de la population, le départ en retraite de professionnels médicaux et l’évolution des emplois nous amènent à proposer la création d’un espace de santé, le pôle HAME (Habitat, Associatif, Médical et Enfance). Dans l’espace central libéré par l’ancienne poste, nous proposons la création d’un espace d’humanité tourné vers la personne. Il sera composé des services suivants :


Aucune des propositions ci-dessus n’a été reprise par la municipalité. La création d’un centre de santé, avec des médecins salariés, qui n’assurent pas les gardes et qui ont des horaires trop restreints, ne permet pas de répondre aux attentes de la population.