Infos de la semaine



Bal des séducteurs :




Fusion à gauche avortée :




Progrès du lundi 24 mars :





René Balme, l’irrespect et la haine au pouvoir



Avec René Balme et la parution du dernier numéro du citoyen (journal d’opinion dont les auteurs ont le courage de l’anonymat), nous avons de nouveau atteint le niveau 0 du respect de l’autre.

Les gens attendent mieux des hommes politiques qu’une telle médiocrité à 3 jours des élections.

René BALME vient de clore sa campagne en remontrant son vrai visage, plein de haine et de mépris pour tous ses concurrents. Un vrai démocrate…

Heureusement, nous n’avons pas tous le même respect de l’humain. Si Balme et son équipe sont prêts à tout pour garder leur siège, Grigny Ensemble préfère mener une campagne digne, avec des propositions, des projets, des idées, dans le respect de tous.

Comme en 2008, le venin de la plume de René BALME a coulé sur les pages du CITOYEN.

Comme en 2008, le mensonge et les agressions sont son seul cheval de bataille.

Comme en 2008, René BALME se permet de juger les personnes.

Comme en 2008, il agresse, il blesse, il conduit la haine, il méprise.

Comme en 2008, René BALME s’attaque à la vie privée des personnes et se répand en rumeurs de caniveau, indignes des fonctions auxquelles il aspire.

Qui est-il pour se permettre de juger les gens ? De quel droit René BALME se permet cela ? Reserve-t-il se traitement à chaque Grignerot qu’il rencontre ?

René BALME écrit, « l’humain d’abord ». Comme sur beaucoup de sujets, il en parle, mais ne se l’applique surtout pas. Quelle est la vision de l’humanité d’un homme qui rejette et méprise tous ses concurrents ? Une vision totalitaire

Décidemment, René BALME ne sera jamais respectueux de l’humain.

Grigny Ensemble applique le principe du respect de la personne humaine depuis toujours et nous continuerons à le faire, même face aux attaques les plus odieuses.

Il ne sert à rien de lui répondre et Grigny Ensemble ne répondra pas à cette provocation qui a le mérite de montrer le réel visage de René BALME et de son entourage.

Nous le disons à tous les électeurs, qu’ils soient de gauche, de droite, peu importe, mais profondément humains. Une ville n’appartient pas à un camp, mais à l’ensemble de ces habitants. Est-il raisonnable de soutenir et de voter pour quelqu’un qui est animé par une telle haine ?

Les femmes et les hommes qui composent notre liste ne demandent qu’à vous servir, qu’à améliorer votre quotidien, dans le respect de tous. Votre destin à Grigny est dans vos mains dès le 23 mars.



Ne laissez pas de place à la haine, votez pour Xavier ODO et son équipe dès le 23 mars.



Rhône Rotonde, nous, nous proposons…






Nos concurrents palabrent et les friches progressent…

Si l’on en croit les réactions de nos adversaires, nous avons vu juste sur ce grand projet des 15 années à venir pour GRIGNY:






Nous, nous proposons un projet immédiat, pour les 15 ans à venir.
C’est un projet qui :


Nous avons des partenaires privés et publics qui porteront ce projet dans l’intérêt de la Ville et du Sud Lyonnais, parce que depuis des années nous travaillons ce dossier.

Nos propositions sont solides et prêtes à être mises en œuvre.



Une nouvelle fois, après notre projet de pôle Hame en 2008, notre projet Rhône-Rotonde fait bouger la ville et donne une vraie ambition pour Grigny et les Grignerots. Et nous en sommes ravis.

Merci à nos concurrents de reconnaitre le bien fondé de ce projet, mais en 2020 ils n’auront toujours rien faits. Et comme depuis 2009, nous aurons les mêmes friches industrielles délabrées

Maintenant il faut le mettre en œuvre, et cela nous savons faire.

Le 23 mars changeons d’ère.



Vous souhaitez transformer une friche industrielle en zone de création d’emplois : dès le 23 mars, votez et faites voter pour Xavier ODO








Flash info





Le 21 février, Grigny Ensemble présente sa liste !





Voeux des élus Grigny ensemble, un véritable succès


C'est au Centre Brenot que les élus du groupe d'opposition GRIGNY ensemble ont présenté leurs traditionnels voeux pour la nouvelle année. Ce moment de convivialité a réuni 200 personnes autour du groupe d'élus de l'opposition. Georges FENECH, député de la 11ème circonscription et Jean-Louis GERGAUD, maire de Montagny nous ont fait l'honneur de leur présence et nous les en remercions.






E-Lettre intergénérationnelle :





Ouverture de la permanence électorale : janvier 2014 :


Nous serons heureux de vous accueillir à notre permanence (au 7 rue de Bouteiller) afin de vous rencontrer et répondre à vos questions ou tout simplement échanger avec vous.

Nous serons à votre écoute chaque dimanche matin de 10h à 12h30 et chaque mercredi de 16h à 18h30 dès le 12 janvier.




Des euros pour le maire, des impôts pour les grignerots :





E-Lettre Impôts :





Voeux 2014 :


Xavier ODO, Magali LANGLOIS et toute l'équipe de Grigny Ensemble vous donnent rendez-vous vendredi 3 janvier à 19 heures au Centre Brenot afin de présenter leurs voeux pour 2014 aux grignerot(e)s.

Nous vous attendons nombreux à cette soirée conviviale pour bien démarrer l'an 2014...






GRIGNY : campagne électorale sur fond de bataille politique :


« Dans un courrier adressé à Lyon capitale, Xavier Odo, candidat UMP aux municipales de 2014 à Grigny, déplore l’absence de véritable débat dans sa commune, au profit d’une bataille politique livrée par le maire sortant candidat à sa propre succession, René Balme (Front de Gauche). […]»

A lire ici : http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Municipales-2014/Grigny/Grigny-campagne-electorale-sur-fond-de-bataille-politique







Soirée de Lancement de Campagne :


C’est Vendredi 18 octobre que Grigny Ensemble a lancé sa campagne pour les élections municipales de 2014 au Centre E.Brenot devant de nombreux grignerot(e)s. C’est à cette occasion qu’un duo a été dévoilé pour figurer à la tête de la liste de Grigny Ensemble : Magali LANGLOIS, 34 ans (responsable des relations usagers à la mairie de Lyon 8e) et Xavier ODO, 42 ans (Directeur de collège).

Au programme de la soirée, cinq interventions :


Robert Falletti, doyen de Grigny Ensemble, a rappelé les évolutions l’association en faisant un historique de ses différents noms ainsi qu’un rappel des différentes mandatures municipales.

« Je vous demande de faire confiance à ces candidats femmes et hommes qui se présenteront à vous dans quelques semaines et faite aussi confiance à la tête de liste qui a tout mon soutien […] Confiance à toute cette jeunesse qui est l’avenir»



Najoua Ayache s’est montrée très attachée à la réussite scolaire, notamment dans le cadre de la réforme Peillon : « Il ne faut pas rater le coche de la nouvelle réforme des rythmes scolaires ».

Pour elle, il est primordial de former les enfants à la citoyenneté et au respect de l’autre : « C’est avec les enseignants et les parents que nous formerons les enfants à devenir des citoyens » ; « L’avenir de notre commune me tient à cœur » a-t-elle ajouté.



Maxime Montet, savoyard d’origine a su s’intégrer à la ville depuis 10 ans. Selon lui, les conseils de quartier ne sont qu’une « mascarade » pour faire croire aux grignerots qu’on les écoute : « Grigny et les grignerots doivent être au centre de nos préoccupations ».

Il a décidé de s’impliquer dans la vie de la ville en faisant partie de la liste de Grigny ensemble. Ce mois d’octobre, les impôts sont tombés et ils sont conséquents. Pour Maxime, « Des impôts oui, mais pas à un niveau indécent ».



Magali Langlois, elle aussi a évoqué son arrivée à Grigny « Givordine, je suis tombée amoureuse d’un grignerot et de Grigny aussi ».

Magali a déploré une mauvaise écoute des habitants de la part de la municipalité « on veut s’investir, on veut participer dans la vie de nos quartiers mais nos idées ne sont pas entendues ».

Elle a ajouté : « Mes filles ont 3 et 5 ans et elles vont à l’école dans un préfabriqué avec de l’amiante. Donc tous les jours, je sais qu’elles vont dans un préfa vétuste. » « Je trouve ça inadmissible en 2013 que la municipalité laisse des écoles dans des états comme ça ».

Elle a terminé ainsi : « Demain, grâce à vous, grâce à grigny ensemble, nous construirons une ville où il fait bon vivre, riche de ses différences. »« On y arrivera ensemble. Si vous nous en donnez les moyens, on peut réussir ».



Xavier Odo : « Je veux que chacun d’entre vous soit convaincu de notre farouche détermination »

« Je n’ai pas le droit de vous décevoir, nous n’avons pas le droit de vous décevoir »

«Magali et moi nous vous proposons un projet cohérent pour tous les grignerots, non pas un projet de droite, non pas un projet de gauche, mais un projet qui permettra de tirer tout le monde vers le haut.»

«Nous sommes là pour porter un espoir, pour apporter une régénération de la classe politique parce que nous effectuons un saut de génération » « parce que l’avenir de Grigny ne se peint pas en bleu ou en rouge »

« Nous serons des humanistes durables et des gestionnaires solidaires »

« Notre engagement se fonde sur des échecs de la gestion communiste, si tout allait bien ici, bon nombre d’entre nous, nous ne serions pas là.»

« Grigny est la ville la plus taxée du Grand Lyon »

« Nous baisserons les impôts, non pas par dogme mais par nécessité »

« L’emploi c’est un projet majeur de notre prochaine campagne »

« Parce qu’une réussite scolaire c’est le meilleur rempart contre le chômage et le meilleur rempart contre la délinquance » « l’école et l’enfance seront au cœur de notre projet »

« L’associatif doit être soutenu, accompagné dans son développement et respecté dans son indépendance. » « La richesse de notre équipe, c’est notre envie de servir les grignerots ».

« Nous n’avons qu’une seule ambition pour Grigny, pour les habitants, ensemble, changeons d’ère. »


Xavier Odo tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué au succès de cette soirée de lancement ainsi que toutes les personnes qui sont venues à ce lancement de campagne.





Rencontre de rue :


Samedi 26 octobre, nous étions Rues Couriot et Darcy dans le quartier des arboras afin de rencontrer les habitants comme chaque semaine. Nous avons, dans l’ensemble, été très bien accueillis par les habitants.





Lancement de la campagne :


Grigny ensemble lance sa campagne. Vous êtes tous invités au lancement de la campagne pour les élections municipales de 2014 vendredi 18 octobre à 20h30 au Centre Edouard Brenot.







Rencontre de rue :


Le 5 et 6 octobre, nous avons continué nos rencontres Avenue Jean Durand et avons commencé les rencontres à l'Agora. Les habitants nous parlent de problèmes de parking lors des événements sportifs organisés au stade (en effet, il n'y a pas assez de place).
D'autres affirment avoir eu des casses de voitures dans le parking souterrain de l'Agora et des problèmes de dégradations diverses. On notera aussi des problèmes récurrents de nuisances sonores tard dans la nuit.
Ce n'est donc pas la joie avenue Jean Durand où les incivilités malmènent le quotidien des habitants.







Nous sommes ensuite allés au Centre Edmond Chervet pour l'Assemblée Générale de l'Amicale laïque, aucun élu de la majorité n'était présent. Dimanche, nous avons terminé la semaine en passant au Loto du Tennis Club de Grigny.





Inauguration de l'Agora :


Samedi 28 septembre, après nos rencontres de rue hebdomadaires, nous étions à l'inauguration des nouveaux locaux de l'Agora (Avenue Jean Durand).
On ne peut pas vraiment dire que les Grignerots s'étaient déplacés pour l'occasion puisqu' il n'y avait presque que des employés municipaux (sûrement venus pour "décorer" et applaudir le Maire).

Bref, des locaux tout neufs et bien équipés, le Centre social est gâté !