Emploi

L’emploi était au centre de notre programme en 2008, il sera au cœur de notre projet en 2014. Vous trouverez ci-dessous les propositions que nous faisions en 2008.

Nous croyons à l’entreprise, à sa capacité de créer des emplois sur place. Nous croyons dans les PME et les entreprises technologiques. Nous croyons à la création d’entreprises et à la possibilité, pour beaucoup de Grignerots, de se lancer dans la création et la pérennisation de leur propre emploi.

Aide à la création d’entreprise :


En partenariat avec les acteurs locaux, nous aiderons les Grignerots qui créeront leur entreprise. Nous parrainerons chaque année plusieurs créateurs, par le biais d’une aide, en termes financiers, mais aussi de communication, de publicité et de réseau partenaire. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008. Qu’est-il fait pour lutter contre la fermeture de différentes activités sur la ville, par délocalisations sur d’autres villes en particulier ?

Nous favoriserons l’installation d’entreprises sur la ville et aiderons ceux qui souhaitent s’agrandir à se développer sur place. Parce que Grigny ne doit pas être une cité dortoir. Les emplois ne doivent pas se trouver uniquement à l’extérieur de la commune. Le développement de l’emploi sur Grigny est une nécessité. Beaucoup d’entreprises ont quitté la ville ou ont arrété leur activité. La finalisation de la ZAC de Chantelot, lancée en 1989, est très difficile. L’installation des gens du voyage et d’une future décheterie est un aveu d’impuissance pour l’implantation d’entreprises sur cette ZAC.



En favorisant la création d’entreprises et d’emplois, c’est aussi une manière de contribuer à la baisse des impôts locaux.

Nouvelles technologies et formation professionnelle :


Nous développerons la zone de Chantelot en direction des nouvelles technologies et du multimédia. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

Des sites de la ville comme la M@ison et le Manoir deviendront des points de développement pour la formation professionnelle et la formation continue. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

Des emplois dans les services à la personne seront créés avec la construction d’un centre de santé :


Le pôle HAME (maison médicale, accueil des personnes âgées, crèche), la création d’une nouvelle maison de retraite (pour répondre aux besoins croissants de places en prévision du vieillissement de la population) et le développement de services nouveaux pour les personnes fragiles (service public de la personne). Rien de significatif n’a été fait depuis 2008, la création d’un centre de santé au Vallon en salariant des médecins n’est pas la bonne solution et constituera une charge très importante pour la ville. La construction d’un centre de santé sur les anciens garages n’est pas acquise, loin de là, aucune étude sérieuse ne valide sa construction aujourd’hui. Notre proposition d’un centre de santé, avec des médecins indépendants, associés à des spécialistes et des infirmières sera une bonne réponse pour l’avenir.

Des métiers d’avenir :


Nous favoriserons le développement des métiers du retraitement, des énergies renouvelables et autres énergies nouvelles. Là encore, en étant pionniers, nous créerons une dynamique. Elle permettra la création ou le développement d’entreprises et le développement de l’emploi. Le plan développement durable de la ville aidera des entreprises à s’installer ici plutôt qu’ailleurs. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

Des commerces de proximité :


Création de commerces de première nécessité sur le quartier Berthelot. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

Création d’un marché couvert le soir au Jayon, en partenariat avec les commerçants. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

Nouveau départ pour le marché du dimanche du Centre ancien. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

Dynamiser le petit commerce, symbole de service, en partenariat avec les associations de commerçants.
Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.