Ecole et Jeunesse

L’école et la jeunesse seront une nouvelle fois au cœur de notre projet en 2014.

Déjà en 2008, nous avions avancé un certain nombre de propositions innovantes et pertinentes pour les jeunes et pour l’avenir de l’école, de nos enfants.

Voici ce que nous proposions en 2008 :


L’éducation est le premier outil pour réussir dans la vie. L'instruction dispensée à l’école primaire est prépondérante. Les retards pris se rattrapent difficilement. La commune est responsable des écoles primaires. En partenariat avec les enseignants, nous devrons être innovants et mobiliser tous nos moyens pour favoriser :


L’apprentissage de la lecture :


Une mauvaise maîtrise de la lecture chez un enfant génère un handicap insurmontable dans sa vie d’adulte. Nous mettrons en place les moyens humains nécessaires afin que personne ne reste sur le bord de la route. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

L’apprentissage des langues étrangères :


Les enfants d’aujourd’hui, les adultes de demain devront obligatoirement parler une seconde langue. La maîtrise de l’anglais est de plus en plus indispensable.
Nous devons donc mettre une organisation en place le plus tôt possible. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

L’accès à la culture :




Un partenariat entre la médiathèque et les écoles durant les vacances sera nécessaire : l’école devra donc rester ouverte et la médiathèque aussi. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.


Le partenariat sportif et associatif avec l’école :


La pratique du sport et la fréquentation du monde associatif sont importantes car ce sont des écoles de la vie. Nous multiplierons les classes sportives, culturelles et environnementales. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008, en particulier la disparition de toutes les classes de mer, de neige, ... ces temps de plusieurs jours sont des réussites pour les jeunes, leur disparition est une vraie perte pour nos enfants. Une seule chose significative : la construction des tennis couverts, mais c’est discutable comme investissement en terme de coût, voire de fonctionnement.



Le développement des technologies de l’information et de la communication dans les écoles :


Un effort doit être fait dans le cadre du projet technologique Grigny Technologie 2010, pour développer l’informatique et les nouvelles technologies de l’information dans les écoles. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008, aucun tableau interactif installé dans les écoles de Grigny. Un temps de retard ne se rattrape pas.

La création de l’école des parents :


Un lieu d’écoute et d’échange d’expériences qui permettra, en relation avec des professionnels, de redonner aux parents toute leur place dans la famille et leur permettra de répondre à des questions éducatives. Rien de significatif n’a été fait depuis 2008.

L’évolution de la cantine municipale :


La mise en place d’un véritable service public du goût et de la culture biologique. L’apprentissage de l’équilibre et de l’hygiène alimentaire se fait dès le plus jeune âge. Une amorce a été faite, insuffisante, mais c’est un premier pas. De plus à Grigny, 1 083 élèves sont scolarisés dans nos écoles maternelles et élémentaires, entre 300 et 350 enfants sont inscrits à la cantine municipale soit un enfant sur trois environ. Deux problématiques :



Pour l’école spécifiquement, notre ambition était celle-ci :



NOS PROJETS D'ECOLE


L'école : lieu d'apprentissage et de pédagogie


L'apprentissage de la lecture et des langues étrangères est primordial dans la formation et l'avenir de nos enfants. Un enfant qui a des difficultés en lecture est handicapé dans notre monde actuel. Un enfant qui ne pratique pas couramment l'anglais est pénalisé dans le monde de la mondialisation. C'est à nous, responsables politiques, de donner les moyens pour que nos enfants soient en réussite dans le monde de demain - sinon nous ne servons à rien.

Nous devons pouvoir leur proposer, dès leur plus jeune âge, les moyens humains et matériels permettant de les former aux exigences du monde de demain : l'école ouverte sur le monde.

Nous devons être innovants dans le rapport de l'école:



Des outils modernes pour l'école


Une école ne se résume pas qu'aux contenus enseignés. Les bâtiments et les outils informatiques et multimédia fournis sont des catalyseurs de réussite pour les enfants.

Nous lancerons un grand plan de modernisation des écoles en termes d'infrastructure (réhabilitation des bâtiments), en termes sportifs (plateau sportif et lieu de vie récréatif) et culturels (salle multimédia - home cinéma - accès aux langues étrangères).

L'informatique est au centre de l'enseignement de demain (e-learning, TIC, courriel, écoles partenaires, échanges culturels), nous devrons mettre en place une dynamique multimédia dans le cadre du projet Grigny Technologie 2010 et avec l'aide des partenaires (Education Nationale, la Maison, ...)

Autour de l'école


Les enfants passent une partie de leur jeune vie à l'école, dans les activités extrascolaires et en famille. L'école est là pour les aider à se construire, en partenariat avec les parents et dans l'objectif d'une vie sociale et sociétale plus riche et plus intense que les générations précédentes. Les parents ont aussi le droit à une aide, car être parent n'est pas toujours simple.

L'école des parents proposera des temps d'échange, des partages d'expériences éducatives, des rencontres avec des spécialistes de l'éducation pour les parents qui le souhaitent.

Mais l'école peut aussi apprendre à mieux manger, à vivre en sécurité, ... Nous proposerons un grand plan de repas biologiques et diététiques pour les enfants et si l'expérience est nécessaire nous proposerons des repas en soirée pour les adultes.

Entre 2008 et 2014, des choses ont pu être faites par ci, par là, mais nous sommes loin d’une vraie ambition pour l’école comme nous souhaitons qu’elle se fasse.

Pour notre ville, l’investissement pour les enfants est au cœur du projet humain que nous voulons construire, en 2008 nous le voulions, la crise, le développement de la mondialisation nous encourage à être encore plus ambitieux pour les années qui viennent. Mettre les fournitures à disposition des écoliers c’est bien, et c’est le grand argument de la municipalité, mais c’est insuffisant, il faut aller plus loin et là, leurs propositions sont un peu courtes.

Aucune construction d’école depuis 1975, aucun tableau interactif, aucune classe de mer ou de neige durant les 6 dernières années, aucune ambition pour la réforme des rythmes scolaires.
L’école n’est pas au centre du projet municipal.